Immobilier : Les trois arrondissements Parisiens qui ont flambé en cinq ans

Où fallait-il acheter il y a cinq ans pour réaliser les plus fortes plus-values ? Certains arrondissements ont réalisé de spectaculaires progressions alors que d’autres ont presque stagné.

Selon les données de MeilleursAgents, la hausse des prix constatée sur le marché parisien au cours des douze derniers mois (+5 %) n’a épargné aucun des vingt arrondissements que compte  la capitale . Les hiérarchies sont toujours respectées : les 6e et 7e au-delà des 12.000EUR tiennent le haut du pavé et les 1er, 3e, 4e, et 5e s’affichent toujours parmi  les plus chers avec un prix moyen au mètre carré désormais au-delà des 11.000 EUR.

Toutefois, «  l’écart entre l’arrondissement le plus onéreux et celui le plus abordable n’a jamais été aussi faible avec un rapport de l’ordre de 1,7, contre 2,3 environ il y a une dizaine d’années », explique maître Thierry Delesalle, porte-parole de la Chambre des notaires de Paris. Pourquoi ? Certains ont vu leurs prix littéralement exploser en cinq ans.

Cet article a été diffusé pour la première fois sur Les Echos. Les Echos |

Lire l’intégralité des cartes et de l’article sur Les Echos

 

 

2018-07-18T21:22:46+01:00